Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voeux

  • le pardon, et demain l'oubli.

    Demander pardon c'est une chose, mais pardonner c'est aussi un acte d'amour.

    Oublier les fautes qu'on nous a fait est la troisième phase, conséquente aux deux autres.

    Demain j'aurai oublié tous ces jours où l'on ne m'a pas dit bonjour ou s'il te plait, j'oublierai qu'on m'a oublié, j'oublierai qu'on a détruit mon travail, qu'on a jeté ce que j'aimais, qu'on a insulté celles et ceux que j'aime, j'oublierai ceux et celles qui ont trahi mes paroles, qui se sont servi de mes mots pour me faire mal, qui ont menti devant mon témoignage, qui ne m'ont pas honoré dans ce que je suis, étranger, collègue, ami, époux, père, grand-père, j'oublierai ceux qui ont volé mes biens, qui ont spolié mes droits.

    Et si tout cela est pardonné, alors qu'on me pardonne les mêmes actes, les mêmes paroles, que j'ai pu dire ou faire autour de moi.

  • conseil à ma fille

    Comme une hampe d'orchidées écloses,

    Monte vers le ciel,

    Relève la tête vers l'horizon.

    Montre autour de toi la beauté de tes gestes,

    L’élancé de ton bras,

    Que d'autres voient ton corps.

    Fais preuve d'arrogance pour fleurir,

    À leurs yeux sois la plus belle.

    Eblouis leur regard par tes couleurs

    Pour les rendre heureux

    De te savoir si belle.

    © D. BRUCH . 12/2008.

  • Voeux 2012

    Qui sait combien de jours nous pourrions ajouter à nos vies en le souhaitant, simplement ?

    Qui sait quelles défenses nous pourrions ajouter à notre santé en se mettant sous la protection des étoiles ?

    Qui connait mieux le chemin du désert en suivant les traces du firmament à la nuit ?

    Moi ?

    Certainement pas !

    Mazel Tov * , donc !

    Mazel Tov = "que la constellation te soit favorable" .... ( a, b, c, d, e, f )



    (a) sur Google chrome, le mot "voeu" n'est pas accepté au singulier, et les définitions les plus courantes n'en parlent qu'au pluriel.

    (b) le 1er janvier est une date arbitraire, plusieurs fois "remaniée" depuis le début de l'ère chrétienne, en principe basée sur la circoncision de Jésus, et non sur sa naissance (c'est le paradoxe de l'ère chrétienne, animée par le rejet du sémitisme mais basée sur son fondement principal, la vassalisation d'un peuple à son dieu par la circoncision).

    (c) même si cela n'a rien à voir, il faut faire le rapprochement entre la fameuse formule du roi David, reprise plusieurs fois par les prophètes "pour Dieu, un jour est comme mille ans", et replacer la fin du monde chrétien "au troisième jour", c'est à dire à la fin du deuxième, en faisant référence à la "prophétie" de Jésus ("vous détruirez ce temple, je le rebatirai en trois jours"). Mathématiquement, et partant du 1er janvier de l'année 0, jour de l'identification officielle de Jésus (la présentation au temple, la circoncision, ou bat milah) le "troisème jour" commencerait le 1er janvier 2033. Pour le comprendre, il faut savoir que l'annonce a été faite en 33 au jardin des oliviers, un certain jeudi saint. La fin du "monde" n'est donc pas pour 2012 ...

    (d) faire des voeux remonte à l'aube de l'humanité, à une ère ou le mot "si" n'existait pas (genre "si j'étais riche ..."), car le futur n'était pas encore une donnée perceptible pour nos ancètres. On ne pouvait se référer qu'à ce qui servait à la fois de télé et de cinéma à l'époque : le ciel.

    (e) on fera référence à l'excellent livre de Chantal Jègues-Wolkiewiez "sur les chemins étoilés de Lascaux" Ets la pierre philosophale, isbn 978-2-36353-013-4 .

    (f) pour qui étudiera sérieusement tout ce qui est écrit là, une année entière ne sera pas superflue. Bonnes méditations, donc !