Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la note sur le bureau

J'ai comme une boule dans le ventre quand je pense à toi. ça m'arrive souvent, n'importe quand, même quand je suis dans mon travail. il suffit que je regarde l'écran de mon ordinateur, il suffit que j'imagine une page d'un Email qui ne vient pas, un petit mot que je ne lis pas, et une absence se creuse en moi, comme une faim, comme un manque. il faut que je m'aveugle à regarder le soleil, ou que la pluie me mouille comme une éponge pour que je m'arrache à cette douleur sourde.

Je ne sais pas la force du lien, je ne sais pas pourquoi de si loin on attache son coeur à un regard, à un sourire, à des yeux qui se ferment. C'est sans doute parce que ce regard est trop rare, le sourire trop attendu, les yeux trop souvent ouverts sur ce que l'on ne veut pas voir. Alors j'espère aprés eux, alors j'attends un mot, alors je compte le temps, comme si la densité des jours pouvaient devenir assez épaisse pour étouffer cette envie de respiration impossible à faire tout seul....

Bien à toi, très fort, comme une vibration.

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel